samedi 1 août 2015

Pizza aux courgettes jaunes et aux fleurs de courgettes


Qu'est-ce qu'on fait quand, dans son petit potager, on a des fleurs de courgettes (fleurs mâles) et des bébés-courgettes accrochés aux fleurs femelles? On les cueille, on les remise au frigo selon la technique proposée en photo plus bas et on se fait une pizza haute en couleur, qui a toutes les chances du monde, à l'apéro, de partir la conversation sur The birds and the bees!

Le fait d'avoir ajouté un peu de feuilles d'estragon aux autres fines herbes fraîches déjà présentes a donné à cette pizza une saveur incomparable!

Les pizzas les plus simples sont souvent les meilleures à condition de travailler avec des produits de qualité.

Tout est dans la pâte ou presque 
C’est l’élément le plus important d’une pizza. Elle doit être blanche, selon mes goûts. Je trouve que les pâtes de blé entier dénaturent le goût auquel on s’attend quand on mange une bonne pizza.

Longtemps, j’ai fabriqué ma pâte à pizza jusqu’à ce que je découvre la pâte à pizza fraîche de chez Milano. Elle est absolument délicieuse, à tel point que cela ne vaut pas la peine de confectionner sa propre pâte. En plus, elle ne coûte que 2,50 $ le paquet, ce qui permet de faire deux pizzas à croûte mince de 31 cm de diamètre. Alors, quand je vais à cette épicerie italienne, je fais mes provisions. S’il en manque dans le comptoir réfrigéré, je fais la demande auprès d’un commis d’épicerie qui m’en apporte gentiment et qui s’empresse de remplir le comptoir.

Arrivée à la maison, je divise chaque paquet de pâte en deux boules, j’enveloppe chacune dans du papier film et je dépose chaque boule de pâte dans un sac individuel de congélation. La pâte peut se garder ainsi congelée durant deux mois, selon mon expérience.


 Cueillette des fleurs et des fruits.


 Conservation : essuie-tout dans le fond, fruits et fleurs, film alimentaire par dessus, et couvercle mis en place. On est bon pour un séjour au frigo...


 ... qui en l'espèce aura duré 48 heures. Maintenant, on plonge les doigts dans les fleurs et on enlève le «coeur».



Pizza aux courgettes jaunes et aux fleurs de courgettes
1 pâte à pizza
2 c. à soupe combles de fromage à la crème (ou moins)
2 tranches fines d'un gros oignon rouge taillées en demi-rondelles
flocons de piment fort (quantité au goût)
1 tomate tranchée finement
herbes fraîches (basilic, thym, ciboulette et estragon)
bébés-courgettes jaunes entiers (ceux qui sont un peu plus gros les tailler en deux sur la longueur)
fleurs de courgettes
fromage Parmigiano Reggiano (très petite quantité)
huile d'olive
fleur de sel et poivre du moulin

Préchauffer le four à 500 degrés F (260 degrés C)

Abaisser la pâte à pizza sur un plan enfariné. Contrairement à une pâte à tarte qu’il faut rouler délicatement et le moins possible, afin d’éviter qu’elle ne durcisse à la cuisson, la pâte à pizza n’a pas cette exigence. On peut la rouler avec vigueur, l’étirer et cela ne l'affectera en rien.

Une fois abaissée d’un diamètre supérieur à la tôle à pizza utilisée, déposer la pâte sur la tôle préalablement huilée et rouler les bords afin d’assurer une belle présentation.

Une fois la pâte bien étalée, étendre le fromage à la crème avec le dos de la cuillère. Il ne faut pas trop en mettre, sinon la pizza sera détrempée et ce n’est pas ce qu'on recherche. Ajouter l’oignon et les flocons de piments séchés. Déposer ensuite sur la pizza, la tomate tranchée finement et débarrassée de ses graines si elle en a beaucoup. Ajouter des herbes fraîches comme le basilic, le thym, la ciboulette et l'estragon (par trop de celle-ci!). Terminer par les bébés-courgettes et les fleurs de courgettes que vous aurez sortis du frigo une demi-heure avant de réaliser la pizza. Saupoudrer d'un peu de parmesan. Juste avant d'enfourner, avec un pinceau, badigeonner d'huile d'olive le bord de la croûte et terminer par un filet d'huile sur toute la pizza.

Au bout de 7 minutes de cuisson il se peut que la pâte ait développé des bulles qu’il faudra crever à l’aide d’une fourchette. Cette opération doit se faire rapidement, d’une part pour ne pas perdre la chaleur du four et d’autre part pour ne pas se cuire le bras…

Une fois l’opération « crevage de bulles » effectuée, s'il y a lieu, ajouter deux à trois minutes de cuisson. C’est en regardant sous la croûte (!) qu’on voit si on a atteint la parfaite cuisson. Attention de ne pas brûler les fleurs de courgettes

Sortir la pizza du four, assaisonner à la fleur de sel et au poivre du moulin. Servir.

mardi 28 juillet 2015

Salade de crevettes, de mangue et d'avocat


Difficile de résister à cette salade par les beaux jours de canicule qui commencent à s'installer sur le sud du Québec! Oublions la pluie torrentielle qui de façon quotidienne nous tombe dessus en fin de journée, souvent même en soirée (grrrr!), notre moral s'en portera mieux. Petite pensée pour les gens qui font du camping ces temps-ci: courage! tout finit toujours par sécher!

Pour réaliser cette salade, je me suis inspirée des recettes de Nathalie et de Mathieu que vous retrouverez ici et . J'ai délaissé le saladier traditionnel au profit de ce plat rectangulaire peu profond, histoire de bien mettre en valeur les couleurs magnifiques de tous les produits. Et que dire des saveurs qui se marient à merveille! Épouxcurien m'en parle encore!






Salade de crevettes, de mangue et d'avocat
4 portions en accompagnement ou 2 portions en repas
16 crevettes cuites* (grosseur 31/40), décongelées, coupées en deux, dont la queue aura été enlevée
1 fraction d'un oignon rouge, quantité au goût, taillé comme sur les photos et qui aura trempé dans l'eau froide une heure au moins avant d'être intégré à la salade. Changer l'eau 3 fois
1 grosse tomate, épépinée, avec ou sans la peau, taillée en belles bouchées
1 mangue tranchée comme sur les photos
1 c. à soupe de feuilles de coriandre hachées grossièrement
1 avocat coupé en belles bouchées, aspergé d'un peu de jus de lime pour protéger la couleur
1 c. à soupe d'huile d'avocat (ou autre huile neutre)
jus de lime au goût (y aller doucement et arrêter quand le goût vous plaît)
sel et poivre du moulin
feta, quantité au goût (pas trop quand même!), coupé en cubes, ajoutés après avoir versé la vinaigrette et avoir touillé la salade. On ne veut pas que le feta se morcelle trop et de ce fait prenne la vedette des goûts dans la salade.

Déposer tous les ingrédients dans un saladier, sauf la vinaigrette et le feta. Juste avant le service verser la vinaigrette, saler et poivrer au goût et mélanger. Déposer le feta sur la salade. Servir.

Merci Nathalie et Mathieu!
_______________
*J'ai employé l'excellente marque de crevettes cuites congelées Kirkland Signature (je me laisse tenter à l'occasion!). On peut aussi opter pour des crevettes nordiques congelées qui sont respectueuses de l'environnement tout en étant merveilleusement délicieuses. Ma marque préférée: La Caravelle.

dimanche 7 juin 2015

Fusilli aux palourdes et aux spaghetti de courgettes


C'est fou comme je l'aime ce spaghetti aux clams! J'en vendrais même mon âme au diable, c'est vous dire!

Bon trêve de sacrilège et passons aux commandements pour que ce plat goûte le ciel :

-Tu ne feras pas brûler ton ail, sinon tu le jetteras et recommenceras;

-Tu épiceras très peu, parce que le goût divin des palourdes t'échappera;

-Tu ne feras pas bouillir la sauce plus que quelques secondes, car la palourde s'amollira et le jus s'évaporera;

-Tu veilleras à un ratio équilibré pâtes/sauce, sinon toute la sauce sera absorbée par les pâtes et le charme n'opérera pas.

Si vous mettez ces petits conseils en application, je vous garantis un plat exquis!






Fusilli aux palourdes et aux spaghetti de courgettes
2 portions
2 c. à soupe d'huile d'olive
1 c. à soupe d'ail haché finement
1 conserve de palourdes de 142 g, non égouttée (Au Québec, ma marque préférée est Clover Leaf.  En France, on peut trouver des palourdes en conserve dans les épiceries italiennes)
1/2 à 3/4 de c. à thé de pâte ou de concentré de tomates (tube)
une pincée de thym séché (il faut en mettre très peu, seulement une dizaine de brins)
poivre du moulin et sel si nécessaire
1/2 courgette en spaghettis réalisés au Spiralizer
2 à 3 c. à soupe de persil haché (au goût)
sel si nécessaire
fusilli cuits selon les instructions du fabricant
feuille de basilic en décoration

Ouvrir la conserve de palourdes et réserver.

Dans une casserole, chauffer l'huile, mais pas trop. Déposer l'ail et cuire 10 secondes. Verser la conserve de palourdes et son jus. Incorporer la pâte de tomates, la pincée de thym et le poivre. Amenez à ébullition, couvrir, et laisser bouillir à feu moyen 1 minute. Retirer du feu et enlever le couvercle. Saler si nécessaire.

Réaliser les spaghettis de courgettes et les tailler afin qu'ils aient une longueur agréable en bouche.

Faire cuire les pâtes, tout en visant une cuisson al dente.

Réchauffer la sauce sans la faire bouillir. Incorporer les fusillis cuits dans la sauce, à même la casserole, et bien brasser. Déposer le tout dans des assiettes creuses individuelles, préalablement réchauffées et incorporer le spaghetti cru de courgettes. Mélanger. Parsemer de persil haché et décorer avec le basilic. Servir.

jeudi 4 juin 2015

Carbonara aux asperges, au bacon et aux champignons


J'avoue ne pas être folle des pâtes carbonara. Mais quand elles comprennent des asperges grillées, là c'est une autre histoire! De rustique, voire pâteux, le plat devient presque rafraîchissant! Et le goût des asperges se marie tellement bien à celui du bacon!

Voilà une belle façon de déguster les asperges de saison qui sont parfaitement délicieuses!

Source : Closetcooking





Carbonara aux asperges, au bacon et aux champignons
4 portions ou 3 chez les gourmands
1 c. à soupe d'huile d'olive + 1 c. à soupe d'huile d'olive
450-500 g d'asperges épluchées à la base
225 g de champignons de Paris, tranchés
6 tranches de bacon (150 g), coupées en morceaux de 2,5 cm
1 gousse d'ail hachée finement
2 oeufs mélangés à la fourchette
1/2 tasse (30 g) de Parmigiano Reggiano râpé finement
sel et poivre du moulin
1 c. à soupe de persil frais haché
linguine cuits dans l'eau salée

Chemiser de papier parchemin une plaque allant au four et déposer les asperges entières, non salées et non poivrées, enrobées de 1 c. à soupe d'huile d'olive, en veillant à ce que les asperges ne se touchent pas. Enfourner à 400 degrés F (200 degrés C) de 20 à 30 minutes ou jusqu'à ce que les asperges soient grillées, mais pas trop. Réserver dans une assiette.

Dans un poêlon, faire dorer les champignons dans l'autre c. à soupe d'huile d'olive. Réserver.

Dans un autre poêlon, faire cuire le bacon coupé. Veiller à ce qu'il ne soit pas trop cuit. Conserver 1 c. à soupe de gras de cuisson du bacon dans un petit contenant et laver le poêlon. Éponger le bacon et réserver dans une assiette.

Dans le poêlon propre, verser 1 c. à soupe de gras de bacon, y cuire l'ail 30 secondes et retirer le poêlon du feu.

Mélanger dans un petit bol les oeufs, le fromage parmesan, le sel et le poivre. Ajouter au poêlon qui contient l'ail et qui aura tiédi. Incorporer le bacon, les champignons et les asperges coupées en tronçons comme sur les photos.

Égoutter les pâtes en prenant soin de conserver 1/2 tasse d'eau de cuisson.

Incorporer les pâtes au poêlon. Si nécessaire, ajouter de l'eau de cuisson pour détendre la sauce.

Garnir de persil haché et servir.

samedi 30 mai 2015

Tilapia à l'orientale


Quand mes enfants étaient jeunes, je ne leur offrais jamais de poisson blanc pour souper, car cette proposition se retournait invariablement contre moi; c'est comme si à la fameuse question Qu'est-ce qu'on mange maman?, je leur répondais «Rien, mais vous pourrez vous envoyer ce soir avant de vous coucher 2 rangées de biscuits chacun.» Parce que nourrir mes enfants au poisson blanc équivalait à ne pas les nourrir du tout et devenait l'assurance qu'une heure après le repas ils se plaindraient d'avoir faim et que seuls des biscuits pourraient les contenter et surtout chasser le gros creux qu'ils avaient à l'estomac. Mauvais calcul, donc, pour une maman qui avait un budget à respecter et tenait à la santé de ses enfants. Voilà pourquoi pendant le temps que ma progéniture logeait sous mon toit, pas de poisson blanc au menu.

Les temps ont changé et ce type de poisson est revenu à ma table, sauf en hiver quand il fait -30 degrés. Épouxcurien et moi apprécions cette source de protéines surtout lorsqu'elle est accompagnée d'une sauce qui a du caractère, comme dans la recette d'aujourd'hui. Accompagné de riz et de spaghettis de courgettes sautés tout simplement dans l'huile d'olive, ce poisson constitue un plat nutritif et savoureux!

Source de la recette : Coup de pouce.




Tilapia à l'orientale
4 portions
3 c. à soupe de farine
4 filets de tilapia
1 c. à soupe d’huile végétale
2 courgettes taillées en spaghetti (j'utilise le Spiralizer)
1 c. à soupe d'huile d'olive
sel et poivre du moulin

Vinaigrette:
3 c. à soupe de jus d’orange
2 c. à  soupe de sauce soja
2 c. à soupe de vinaigre balsamique
1 c. à  soupe d’huile de sésame (utiliser une huile de qualité comme celle de la marque Emile Noël)
2 c. à thé de miel
2 c. à thé de moutarde de Dijon
1 gousse d’ail hachée finement
1 c. à thé de gingembre frais haché finement
3 gouttes de Tabasco

Dans un petit bol, mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette et réfrigérer. Sortir la vinaigrette une demi-heure avant l'emploi pour la tempérer.

Dans une grande assiette, déposer la farine. Enrober de farine les filets de poisson préalablement épongés. Secouer les filets pour enlever l'excédent de farine.

Dans un poêlon, chauffer l’huile végétale à feu moyen-vif et y faire dorer les filets de tilapia de chaque côté après les avoir salés et poivrés.

Pendant ce temps, verser l'huile d'olive dans un autre grand poêlon et y faire sauter 1 à 2 minutes les spaghettis de courgettes. Saler et poivrer.

Déposer le poisson grillé dans des assiettes individuelles accompagné de spaghettis de courgettes et de riz. Verser la vinaigrette sur le poisson. Servir.

mardi 12 mai 2015

Tarte aux asperges, aux épinards et au gruyère


Voilà un exemple patent d'une magnifique assiette qui ne met pas du tout en valeur le plat en vedette. Mais je n'ai pas pu résister à illustrer ce qu'on pouvait faire le lendemain avec la tarte lorsqu'il en reste. On la coupe en belles tranches d'un centimètre et on la propose à l'apéritif. Tout juste sortie du frigo, elle se tiendra très bien et se mangera facilement avec les doigts.

Cette belle recette a été piochée ici.

Maintenant passons aux choses sérieuses et voici la tarte, dans sa première vie, au sortir du four.




On l'a dégustée, Épouxcurien et moi,  avec une tomate à la provençale et des coeurs d'artichauts vinaigrette. Pour ma recette de tomates à la provençale, cliquer ici.


Voici ce qu'elle avait l'air juste avant qu'elle ne reçoive l'appareil constitué d'oeufs, de crème et de fromage qui va lui permettre de gratiner.




Tarte aux asperges, aux épinards et au gruyère
4 portions
1 bloc de pâte feuilletée (la Tenderflake du commerce convient parfaitement. Il suffit d'employer la moitié du paquet)
15 asperges vertes
300 g d'épinards surgelés
3 oeufs
200 ml de crème à cuisson épaisse 15% (si vous pouvez vous permettre la crème 35%, ce sera encore meilleur!)
70 g de gruyère râpé
1 pincée de noix de muscade râpée
sel et poivre du moulin
2 c. à soupe de poudre d'amande

Faire décongeler les épinards à température ambiante quelques heures avant de réaliser la tarte. Lorsqu'ils sont dégelés, les remettre au frigo jusqu'au moment de l'emploi.

Sur une surface enfarinée, étaler la pâte feuilletée, puis foncer un moule rectangulaire de 35 cm x 11 cm. Piquer partout la pâte à l'aide d'une fourchette. Recouvrir le fond de papier parchemin, puis de haricots secs ou de billes à cuisson. Enfourner 15 minutes à 350 degrés F (180 degrés C) pour une cuisson à blanc.

Pendant ce temps, plonger les asperges dans un grand volume d'eau bouillante salée pendant 5 minutes ou même moins si les asperges sont petites. Les égoutter et couper les queues pour avoir des asperges de la même longueur que la largeur du moule. Réserver.
Retirer les épinards dégelés de leur emballage et les déposer dans un chinois. Avec la main, presser pour bien extraire l'eau de végétation. Finir l'essorage des épinards en les déposant dans des essuie-tout et en pressant pour faire sortir le peu d'eau qui reste. Réserver. 
Dans un grand saladier, battre les oeufs avec la crème, ajouter le fromage et la muscade. Bien saler et poivrer.

Sur le fond de pâte précuit, saupoudrer de la poudre d'amande dans le but qu'elle absorbe le surplus éventuel d'eau de végétation des légumes. Étaler les épinards et répartir les asperges. Versez l'appareil oeufs/crème/fromage sur les légumes et enfourner pour 35 minutes. Servir avec un légume d'accompagnement et une salade ou des légumes vinaigrette.

vendredi 8 mai 2015

Salade de tomates, de pastèque et de feta


Ce que j’aime dans les premiers beaux jours de l’été qu’on vit actuellement, c’est aussi qu’on peut passer la soirée sur la terrasse sans être dérangés par les moustiques. Que c’est bon de traîner dehors à la brunante avec devant soi un bon repas et d’en profiter pleinement! Le manque de pluie des derniers jours profite aux humains, et c’est bien comme ça.

Difficile quand le mercure indique presque 30 degrés de ne pas se lancer dans les salades comme si on était en plein été. Celle que je vous propose aujourd’hui est rafraîchissante et bien goûteuse. C’est un véritable plaisir de retrouver dans la même assiette tous ces légumes colorés qui côtoient à ravir la pastèque et la feta.

Les beaux jours sont là pour rester!




Salade de tomates, de pastèque et de feta
2 portions repas ou 4 portions en accompagnement
50 g d'oignon rouge en assez gros morceaux (faire tremper les oignons rouges 1 heure dans l'eau froide avant utilisation)
100 g de concombre coupé en cubes de grosseur moyenne
100 g de pastèque (melon d'eau) coupé en belles bouchées
14 tomates cerise et raisin, de toutes les couleurs, coupées en deux et débarrassées de leurs graines quand elles en ont beaucoup
75 g de fromage feta coupé en cubes
12 olives noires dénoyautées, coupées en deux
1 c. à soupe de graine de citrouille
ciboulette hachée
persil haché
une bonne pincée d'origan séché

Vinaigrette :
3 c. à soupe d'huile d'olive
1 c. à soupe de jus de citron
sel et poivre du moulin

Préparer la vinaigrette et verser sur la salade juste avant de servir.