mardi 12 mai 2015

Tarte aux asperges, aux épinards et au gruyère


Voilà un exemple patent d'une magnifique assiette qui ne met pas du tout en valeur le plat en vedette. Mais je n'ai pas pu résister à illustrer ce qu'on pouvait faire le lendemain avec la tarte lorsqu'il en reste. On la coupe en belles tranches d'un centimètre et on la propose à l'apéritif. Tout juste sortie du frigo, elle se tiendra très bien et se mangera facilement avec les doigts.

Cette belle recette a été piochée ici.

Maintenant passons aux choses sérieuses et voici la tarte, dans sa première vie, au sortir du four.




On l'a dégustée, Épouxcurien et moi,  avec une tomate à la provençale et des coeurs d'artichauts vinaigrette. Pour ma recette de tomates à la provençale, cliquer ici.


Voici ce qu'elle avait l'air juste avant qu'elle ne reçoive l'appareil constitué d'oeufs, de crème et de fromage qui va lui permettre de gratiner.




Tarte aux asperges, aux épinards et au gruyère
4 portions
1 bloc de pâte feuilletée (la Tenderflake du commerce convient parfaitement. Il suffit d'employer la moitié du paquet)
15 asperges vertes
300 g d'épinards surgelés
3 oeufs
200 ml de crème à cuisson épaisse 15% (si vous pouvez vous permettre la crème 35%, ce sera encore meilleur!)
70 g de gruyère râpé
1 pincée de noix de muscade râpée
sel et poivre du moulin
2 c. à soupe de poudre d'amande

Faire décongeler les épinards à température ambiante quelques heures avant de réaliser la tarte. Lorsqu'ils sont dégelés, les remettre au frigo jusqu'au moment de l'emploi.

Sur une surface enfarinée, étaler la pâte feuilletée, puis foncer un moule rectangulaire de 35 cm x 11 cm. Piquer partout la pâte à l'aide d'une fourchette. Recouvrir le fond de papier parchemin, puis de haricots secs ou de billes à cuisson. Enfourner 15 minutes à 350 degrés F (180 degrés C) pour une cuisson à blanc.

Pendant ce temps, plonger les asperges dans un grand volume d'eau bouillante salée pendant 5 minutes ou même moins si les asperges sont petites. Les égoutter et couper les queues pour avoir des asperges de la même longueur que la largeur du moule. Réserver.
Retirer les épinards dégelés de leur emballage et les déposer dans un chinois. Avec la main, presser pour bien extraire l'eau de végétation. Finir l'essorage des épinards en les déposant dans des essuie-tout et en pressant pour faire sortir le peu d'eau qui reste. Réserver. 
Dans un grand saladier, battre les oeufs avec la crème, ajouter le fromage et la muscade. Bien saler et poivrer.

Sur le fond de pâte précuit, saupoudrer de la poudre d'amande dans le but qu'elle absorbe le surplus éventuel d'eau de végétation des légumes. Étaler les épinards et répartir les asperges. Versez l'appareil oeufs/crème/fromage sur les légumes et enfourner pour 35 minutes. Servir avec un légume d'accompagnement et une salade ou des légumes vinaigrette.

vendredi 8 mai 2015

Salade de tomates, de pastèque et de feta


Ce que j’aime dans les premiers beaux jours de l’été qu’on vit actuellement, c’est aussi qu’on peut passer la soirée sur la terrasse sans être dérangés par les moustiques. Que c’est bon de traîner dehors à la brunante avec devant soi un bon repas et d’en profiter pleinement! Le manque de pluie des derniers jours profite aux humains, et c’est bien comme ça.

Difficile quand le mercure indique presque 30 degrés de ne pas se lancer dans les salades comme si on était en plein été. Celle que je vous propose aujourd’hui est rafraîchissante et bien goûteuse. C’est un véritable plaisir de retrouver dans la même assiette tous ces légumes colorés qui côtoient à ravir la pastèque et la feta.

Les beaux jours sont là pour rester!




Salade de tomates, de pastèque et de feta
2 portions repas ou 4 portions en accompagnement
50 g d'oignon rouge en assez gros morceaux (faire tremper les oignons rouges 1 heure dans l'eau froide avant utilisation)
100 g de concombre coupé en cubes de grosseur moyenne
100 g de pastèque (melon d'eau) coupé en belles bouchées
14 tomates cerise et raisin, de toutes les couleurs, coupées en deux et débarrassées de leurs graines quand elles en ont beaucoup
75 g de fromage feta coupé en cubes
12 olives noires dénoyautées, coupées en deux
1 c. à soupe de graine de citrouille
ciboulette hachée
persil haché
une bonne pincée d'origan séché

Vinaigrette :
3 c. à soupe d'huile d'olive
1 c. à soupe de jus de citron
sel et poivre du moulin

Préparer la vinaigrette et verser sur la salade juste avant de servir.

mardi 21 avril 2015

Tartinade de thon à la portugaise inspirée par un séjour au Portugal


Encore sous le charme de mon récent séjour au Portugal, voici une recette très facile à réaliser que j'ai empruntée à Elvira du blog culinaire Tasca da Elvira. Cette tartinade de thon confectionnée avec une bonne quantité de beurre est délicieuse à l'apéro, sur des biscottes ou encore avec du pain au carvi légèrement grillé ou du pain de maïs, fort populaire au Portugal. Ce dernier pain, nommé broa de milho accompagne aussi à merveille la morue séchée : les deux goûts s'harmonisent parfaitement. 

Si l'envie vous vient de déguster du pain de maïs ou des pastéis de nata, comme celles que l'on mange à Lisbonne, vous n'avez qu'à aller à la boulangerie-pâtisserie portugaise Les Anges gourmets qui a pignon sur rue à Montréal. Pour en apprendre un peu plus sur ce lieu de gourmandise, lire l'article de Philippe Mollé en cliquant d'abord ici et ensuite ici.

Les produits de la mer occupent une importance primordiale dans la nourriture des Portugais. La fameuse morue séchée, encore fort populaire, se retrouve dans bien des plats. Les poissons frais se dégustent cuits sur arêtes, c'est là qu'ils sont à leur meilleur (c'est comme cuire une viande sur os) ou filetés. Les restaurateurs offrent une garantie de fraîcheur, entre autres, grâce aux différents viviers de fruits de mer ou aux étals de poissons frais qui sont offerts à la vue des clients dans plusieurs restaurants.


Petite mise en garde si vous désirez vous procurer de la morue séchée ici au Québec, car sur le marché il existe plusieurs qualités. Selon Eduardo Barbosa, une bonne morue séchée «ne doit jamais être jaune, brune ou filandreuse [...]. Elle serait alors brûlée par le sel et peu agréable au goût.» Monsieur Barbosa est propriétaire de la poissonnerie Peixaria San Miguel, 4804, rue Saint-Urbain, Montréal, 514.274.8553. Philippe Mollé, conseiller en gastronomie et en alimentation, recommande cet endroit pour se procurer de la morue séchée de qualité.

Lors de mon séjour au Portugal, un caril de gambas dégusté au restaurant Buzio à Sintra, demeure pour moi un souvenir impérissable. Ce cari de crevettes tout à fait divin avait été cuisiné à partir d'un fond de poisson extraordinaire. La sauce avait ensuite été montée à la crème et au beurre. Merci à Pedro, notre charmant locateur, de nous avoir recommandé cette adresse!


La tartinade de thon peut se réaliser au pied mélangeur ou au robot culinaire. Si vous la mixez au pied mélangeur ne faites pas comme moi, choisissez un contenant de diamètre plus grand pour vous faciliter la tâche.




Tartinade de thon à la portugaise
6 à 8 portions
1 boîte de thon à l'huile de très bonne qualité (une fois égouttée, il y aura environ 120 g de chair)
2 filets d'anchois dans l'huile
100 g de beurre demi-sel à température ambiante (j'ai employé du beurre doux)
jus d'un ½ petit citron (j'ai mis 1½ c. à soupe de jus de citron)
1 pincée de piment moulu (j'ai mis 4 gouttes de sauce Tabasco)
poivre noir du moulin

Égoutter le thon et l'émietter grossièrement à la fourchette. Mettre le thon émietté dans un verre mesureur (en verre).

Rincer les filets d'anchois sous l'eau froide et les sécher avec du papier absorbant. Couper les filets d'anchois en morceaux et les ajouter au thon émietté.

Ajouter le beurre préalablement coupé en morceaux. Mixer à l'aide d'un pied mélangeur jusqu'à obtenir une pâte lisse et sans grumeaux.

Assaisonner avec le jus de citron, le piment ou le Tabasco et le poivre. Mixer encore pendant quelques instants.

Transférer la tartinade dans une coupelle ou un ramequin et couvrir avec du film transparent. Réserver au réfrigérateur pendant un jour ou deux.

Retirer la tartinade du réfrigérateur 20 à 30 minutes avant de servir. Accompagner avec des biscottes ou du pain grillé.

Dernière heure : Je viens de me préparer pour le lunch un sandwich que j'ai vraiment aimé. Ce sandwich, réalisé à partir de pain au carvi grillé,comprenait du jambon cuit tranché mince, une couche de tartinade de thon et de la laitue romaine. 



***


Le littoral du Portugal donne principalement sur la mer Atlantique. Les vagues énormes, on parle ici de 3 à 5 mètres de hauteur, impressionnent par leur force et leur beauté. 



Le petit village de Azenhas do Mar, accroché au flanc de la falaise, est typique des habitations que l'on rencontre dans la région de Sintra au Portugal : de jolies petites maisons blanches aux toits orange subliment le paysage déjà magnifique!



Épouxcurien contemplant la mer de l'une des fenêtres du Azenhas do Mar Retaurante Piscinas. Pour visiter ce restaurant où l'on mange très bien, cliquer ici.




Durant notre séjour à Sintra qui est à 25 kilomètres de la capitale Lisbonne, Épouxcurien et moi logions dans une maison repérée sur le site airbnb. Pour la découvrir, cliquer ici. Cette location que nous avons adorée était fort confortable et tenue par des propriétaires merveilleux, Maria et Pedro, qui ont fait preuve de beaucoup de gentillesse à notre égard. On a vraiment apprécié leurs bonnes adresses de restaurants et d'endroits à visiter. Comme on était en mars, les arbres de leur jardin étaient remplis d'agrumes : oranges, citrons et clémentines. Pour une nordique comme moi, cueillir un citron à même l'arbre et le déguster quelques instants plus tard m'a remplie d'émotions. Vous comprendrez que les agrumes au Québec ça ne pousse que sur les comptoirs des épiceries.






De notre location, nous pouvions admirer le Palais de Pena, un palais unique par son style dont la construction a été terminée en 1885, année de la mort de celui qui le fit construire le roi Ferdinand II.



Le Palais de Pena qui arbore des couleurs vives a subi d'importantes influences arabes dans son architecture ce qui lui confère un cachet particulier et qui contribuent à la beauté de l'oeuvre. 


La cuisine du palais. Les personnes responsables de l'entretien des cuivres devaient avoir fort à faire.



La chambre de Ferdinand II. Les murs de la chambre sont en relief. 


Voilà la vue qu'on a par une des fenêtres du Palais. C'est d'ailleurs ce qui fait, entre autres, le charme de Sintra: où que l'on soit dans la ville, au sommet de la montagne, dans un des châteaux ou dans la ville même, qui serpente autour de la colline, on a toujours des vues en plongée sur la vallée.



Au centre de la ville de Sintra se trouve le Palais national de Sintra où l'on peut visiter, entre autres, cette pièce dont les murs sont recouverts d'azulejos (prononcer [ azulæɨʒʊʃ ] ouf!). Pour en connaître plus long sur ces céramiques qui peuvent recouvrir autant les murs intérieurs qu'extérieurs, cliquer ici. 



Le Palais Monserrate qui éblouit les visiteurs grâce à son architecture magnifique a l'avantage d'être entouré de jardins thématiques très luxuriants où l'on retrouve des espèces de la flore mondiale. J'ai particulièrement aimé le jardin du Mexique qui comprend de nombreux spécimens de plantes grasses. Jamais je n'ai vu des plantes grasses aussi en santé. L'air pur et le climat tempéré de Sintra doivent contribuer certainement à ce résultat spectaculaire.












Lisbonne

Si le fait de faire la queue devant un commerce ne vous rebute pas, vous aurez le loisir en allant à Lisbonne de vous procurer des pâtisseries très prisées : les Pastéis de Belém. Ces pâtisseries confectionnées à base d'oeufs, de crème et de pâte feuilletée sont très populaires.  Seules les pastéis de nata confectionnées à Belém ont le droit de se nommer Pastéis de Belém. Les autres seront appelées pastéis de nata ou simplement nataC'est d'ailleurs ainsi que le pâtissier-boulanger d'origine portugaise, José Luis Pata, les nomme à Montréal. L'adresse pour s'en procurer : Les Anges gourmets, 4247, boul. Saint-Laurent, Montréal. Selon Philippe Mollé, conseiller gastronomique, elles sont très bonnes et ressemblent aux originales portugaises.

Pour admirer des photos de Lisbonne, j'ai découvert ce lien qui en présente de magnifiques: cliquer ici.  

mardi 31 mars 2015

Hummous aux pois chiches, au concombre et à l'aneth


Cet hummous aux pois chiches, au concombre et à l'aneth, même s'il contient des pois chiches et du tahini, est différent en goût de l'hummous traditionnel, car il a un côté herbacé et végétal que lui apportent l'aneth et le concombre. Et quelle jolie couleur que ce vert pâle, presque pastel, qui attire le printemps.

À refaire, c'est certain, mais avec de la bonne huile fraîche cette fois-là! Imaginez, quand je l'ai fait, mon huile d'olive était rance et malgré tout j'ai aimé ça! J'ai hâte de refaire cette délicieuse recette dans de meilleures conditions.

Épouxcurien et moi revenons d'un séjour de 10 jours au Portugal. Dans quelque temps, je rédigerai un billet sur les découvertes culinaires que j'ai faites dans ce pays magnifique qui a été pour moi une révélation.

J'ai puisé cette recette ici .






Hummous aux pois chiches, au concombre et à l'aneth
6 portions
2 tasses de pois chiches en conserve (1 conserve de 540 ml égouttée ou 325 g de pois chiches en conserve égouttés)
½ c. à soupe de tahini
2 concombres libanais (150 g), non pelés et coupés en gros morceaux
1 petite gousse d'ail dégermée et grossièrement hachée
½ tasse de brins d'aneth frais non tassés (8 g) (ne prendre que les petits brins tendres et garder les tiges pour une soupe)
1 c. à soupe d'une huile neutre ou d'une huile d'olive très douce
2 c. à soupe de jus de citron
½ c. à thé de sel et poivre du moulin
quelques gouttes de Tabasco
aneth frais en décoration

Déposer tous les ingrédients dans le robot culinaire et mixer jusqu'à la consistance désirée. Rectifier l'assaisonnement s'il y a lieu. Servir avec des pains pitas.

jeudi 12 mars 2015

Poulet rôti au sumac, au zaatar et au citron


J'ai toujours eu un fort penchant pour les saveurs du Moyen-Orient. Aussi quand j'ai vu cette recette chez Anièce du blog Une faim de loup, j'ai tout de suite su que j'adorerais ce poulet rôti au sumac, au zaatar et au citron.

Le sumac ne vous est peut-être pas étranger si vous connaissez la fattouche, une salade libanaise qui en contient. En fait, ce condiment provient du sumac des corroyeurs, une variété d'arbuste de la famille des rhus qui produit des baies, qui une fois broyées, transmettent aux aliments une touche acidulée. En Iran, le sumac en poudre est souvent proposé sur la table avec les brochettes de viande hachée et le riz afin que chacun en saupoudre sur son assiette à sa convenance. Ce condiment entre parfois (au Liban surtout) dans la composition du zaatar, un mélange d'herbes et d'épices.

Le zaatar, quant à lui, est un mélange qui comprend du thym (ou plus précisément une variété d’hysope), de l'origan, du calament des champs, de la sarriette, du sésame, du sumac, de la marjolaine et, éventuellement, de l’anis vert, de la coriandre et du cumin. Comme pour tout mélange, les proportions sont variables d’un épicier à l’autre. (Source Wikipédia)

À Montréal, on peut se procurer du sumac et du zaatar chez Adonis. Philippe de Vienne en propose également dans sa collection Épices de cru.

Épouxcurien et moi avons adoré cette recette. On s'est dit que ce serait délicieux cuit sur le barbecue. Quelle belle idée de plat quand on reçoit un groupe à la belle saison! Accompagné d'une fattouche, d'un taboulé, d'hummous, de baba ganoush et de pita, on a là tout ce qu'il faut pour régaler ses convives!

Pour consulter mes recettes de Baba ganoush, de Fatteh à l'agneau et à l'aubergine et de Taboulé vous n'avez qu'à cliquer ici et faire rouler la souris de votre ordinateur.




Poulet rôti au sumac, au zaatar et au citron
4 portions
12 pilons de poulet avec la peau
1 c. à soupe de sumac
2 c. à soupe de zaatar
1 c. à thé de quatre-épices en poudre (aussi appelé piment de la Jamaïque)
4 c. à soupe d'huile d'olive
2 oignons hachés
2 gousses d'ail hachées
200 ml de bouillon de poulet
1 citron coupé en rondelles minces
sel et poivre du moulin
1 c. à thé de beurre ou d'huile
50 g de noix de pin
1 grosse poignée de persil plat, hachée

Marinade :
Dans un grand plat en verre, déposer le poulet.

Dans un bol, mélanger le sumac, le zaatar et le quatre-épices. Verser l'huile d'olive et mélanger. Ajouter les oignons hachés, l'ail haché et le bouillon de poulet. Mélanger et verser sur le poulet et bien l'enrober. Répartir les tranches de citron sur la volaille. Saler et poivrer. Recouvrir le plat en verre de papier film et laisser mariner une nuit au frigo.

Cuisson du poulet :
Avec des pinces, retirer le poulet de la marinade et le déposer sur une plaque de métal allant au four, en ayant pris soin de tapisser la plaque d'un papier parchemin. Avec une cuillère à trous, recueillir les oignons et les répartir sur la plaque.

Cuire dans un four préchauffé à 400 degrés F (200 degrés C) pendant 30 à 45 minutes, selon la force de votre four. Retourner les pilons de poulet 2 fois durant la cuisson. Le poulet est cuit lorsque la chair se détache de l'os et que la peau commence à dorer.

Pendant que le poulet cuit, faire fondre le beurre ou l'huile dans un petit poêlon. Faire dorer légèrement les noix de pin. Rester à côté du poêlon, en brassant à l'occasion, car il est très facile de faire brûler les noix. Une fois rôties, les déposer sur du papier absorbant pour les dégraisser. Réserver.

Service :
Au moment de servir, disposer le poulet, les oignons et les tranches de citron dans un grand plat de service. Parsemer du persil et des noix de pin. Servir avec du riz ou de la semoule.

Merci Anièce!

mardi 10 mars 2015

Veau aux carottes et aux olives à la provençale


Quand je suis allée en Provence en septembre dernier, j'avais cuisiné sur place un veau aux olives en m'inspirant des ingrédients qu'on retrouve dans la cuisine provençale.

J'ai refait ma recette telle que réalisée en Provence et elle s'est avérée encore une fois délicieuse. Goûteuse et réconfortante (on est encore loin du vrai printemps), elle est accompagnée ici d'un écrasé de pommes de terre.





Veau aux carottes et aux olives à la provençale
2 à 3 portions
1½ c. à soupe + 1 c. à soupe d'huile d'olive
500-550 g de veau de lait en cubes pour ragoût, séchés avec des essuie-tout
50 g de pancetta hachée en petits cubes
3 filets d'anchois conservés dans l'huile, rincés et asséchés, coupés en petits morceaux
2 grosses échalotes sèches hachées
1 gousse d'ail hachée
500 ml de bouillon de poulet (initialement j'avais inscrit, par erreur, 250 ml)
2 feuilles de laurier
4 branches de thym frais
1/8 c. à thé de feuilles de sarriette séchées (ne pas prendre la sarriette en poudre)
454 g de carottes nantaises (choisir les carottes qui ont un gros diamètre), épluchées et coupées en 2
10 grosses olives vertes dénoyautées conservées dans l'huile, coupées en 2
poivre du moulin (ne pas saler la préparation qui l'est déjà suffisamment avec la pancetta, les anchois et les olives)
3 à 4 pommes de terre, pelées, cuites et écrasées à la fourchette sans ajout de beurre ou de lait

Dans une cocotte, style Le Creuset, verser 1½ c. à soupe d'huile d'olive. À feu assez vif, faire revenir la moitié des cubes de veau sur deux faces. Réserver dans une assiette et faire revenir l'autre moitié de cubes de veau dans 1 c. à soupe d'huile d'olive qui aura été versée dans la cocotte. Réserver.

Dans la cocotte débarrassée du veau, ajouter la pancetta hachée et les filets d'anchois coupés en petits morceaux. Faire dorer légèrement la pancetta. Ajouter les échalotes et brasser. Cuire deux minutes pour que les parfums se mêlent. Ajouter l'ail et cuire 30 secondes.

Remettre le veau dans la cocotte et verser le bouillon de poulet. Incorporez les fines herbes. Couvrir et laisser mijoter sur la cuisinière à feu doux pendant 1 heure. Brassez une fois ou deux durant cette heure.

Ajouter les gros morceaux de carottes et les olives. Poivrer. Couvrir de nouveau et laisser cuire 30 minutes supplémentaires. Après 30 minutes, si le veau est tendre (ce qui s'est avéré dans mon cas), le plat est prêt. Mais il se peut qu'à ce stade-ci, après une heure et demie de cuisson, le veau n'ait pas encore atteint sa parfaite tendreté. Si tel est le cas, poursuivre la cuisson une autre demi-heure.

Servir avec un écrasé de pommes de terre (j'ai employé des PDT jaunes, mes préférées).

vendredi 6 mars 2015

Gâteau aux pommes du chef Georges Blanc


Ce délicieux gâteau aux pommes, inspiré par Canotte du blog Cuisine campagne de France, a été réalisé avec deux de mes petites-filles. Quand on est des fillettes, il n'est pas si facile que ça de peler des pommes à l'économe, de casser des oeufs sans en renverser à côté du bol et d'être tout près de la mixette qui mène un train d'enfer alors qu'on a des oreilles encore toutes neuves!

Créé par le chef français triplement étoilé Georges Blanc, ce gâteau aux pommes qui comprend des ingrédients qu'on a facilement à la maison a régalé mes petites-filles. Elles sont d'ailleurs reparties avec la moitié de leur petit chef-d'oeuvre, chacune toute fière de penser «C'est moi qui l'ai fait!»








Une fois les morceaux de pommes caramélisés à la poêle, ils sont déposés dans le fond d'un moule à charnière avant d'être recouverts par l'appareil à gâteau.




Gâteau aux pommes du chef Georges Blanc
6 portions
60 g de beurre
5 grosses pommes Cortland (ou autres pommes qui se tiennent bien à la cuisson)
50 g + 200 g de sucre
3 œufs
150 ml de crème à l'ancienne plus épaisse 15%
200 g de farine, tamisée 
1 c. à thé d'extrait de vanille
À noter que ce gâteau ne contient pas de poudre à pâte (levure chimique)

Couper les pommes épluchées en cubes. Faire fondre le beurre dans une poêle, ajouter les morceaux de pommes, les saupoudrer de 50 g de sucre pour les faire caraméliser. Laisser cuire à feu assez vif environ 10 minutes en les remuant délicatement de temps en temps. Réserver.

Dans un grand bol, battre les oeufs avec la crème de 2 à 3 minutes à haute vitesse. Ajouter le sucre restant, soit 200 g, et bien mélanger pendant 2 minutes. Incorporer peu à peu la farine et brasser à vitesse petite-moyenne jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Ajouter l'extrait de vanille. Mélanger. Ne pas brasser trop longtemps ce qui contribuerait à faire durcir la pâte à la cuisson.

Graisser et enfariner un moule à gâteau à fond amovible de 21 cm et tapisser le fond d'un papier parchemin. Déposer les cubes de pommes caramélisés dans le fond, puis verser la pâte dessus.

Enfourner et cuire dans un four préchauffé à 350 degrés F (180 degrés C) environ 30 minutes ou jusqu'à ce qu'une lame plantée en son centre ressorte sèche. Commencer à surveiller le gâteau après 20 minutes de cuisson. 

Démouler le gâteau lorsqu'il est tiédi. Le déposer dans une assiette de service en veillant à ce que les pommes soient sur le dessus. Servir.

Merci Canotte!